You are currently viewing Pourquoi faire un cahier des charges pour un site internet

Pourquoi faire un cahier des charges pour un site internet

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:site web

Tout projet de site Web doit commencer par un cahier des charges, afin de réaliser votre site vitrine ou e-commerce à Québec. En soignant les spécifications de votre site Web, vous obtiendrez de meilleurs devis et un meilleur retour d’information de la part des agences que vous approchez.

Commencez par une brève description de ce que fait votre marque. Juste assez pour fournir un peu de contexte, sans entrer dans les détails.

  • Bref historique
  • Taille (nombre d’employés, chiffre d’affaires)
  • Principaux services
  • Principales réalisations

Vos objectifs

Le reste du cahier des charges sera axé sur l’explication de ces objectifs. Pensez-y :

  • Pourquoi avez-vous besoin de ce projet ?
  • Quels résultats voulez-vous obtenir ? sont-ils mesurables ?
  • Votre site actuel pose-t-il des problèmes ?
  • Quels sont les moteurs de l’entreprise pour le changement ?

Obtenez au moins un objectif pour le projet, mis par écrit. Il peut s’agir de  » l’augmentation des ventes en ligne « , de  » l’augmentation du nombre de demandes de renseignements sur le site Web « , ou de quelque chose de très différent.

Quel qu’il soit, il faudra le quantifier. Plutôt que de chercher des points de référence dans le secteur, examinez ce que vous réalisez actuellement et réfléchissez aux améliorations que vous aimeriez voir.

Votre cible

Pour atteindre ces objectifs, vous devrez faire appel aux principaux publics qui utilisent votre site, alors assurez-vous de les préciser. Il s’agira probablement :

  • des clients potentiels,
  • des clients existants ou de longue date,
  • des parties prenantes clés (service marketing, personnel de l’entrepôt, personnel administratif et de traitement des commandes, équipes de service clientèle, direction).

Vous les avez listés ? Maintenant, pour chaque groupe, réfléchissez :

Que veulent-ils faire sur votre site Web ? Que voulez-vous qu’ils fassent sur votre site Web ?

…car la réponse n’est pas toujours la même. Par exemple, un segment pourrait se rendre sur votre site Web pour se tenir au courant des articles de votre blog. Mais vous pouvez aussi espérer qu’ils s’inscrivent à votre newsletter pendant qu’ils sont là.

Que vous souhaitiez qu’ils achètent un produit ou qu’ils vous contactent au sujet des carrières, cela doit correspondre aux objectifs que vous avez définis dans la section 2.

Remarque : il est utile de tenir compte de la priorité de vos publics. Cela vous aidera à concevoir la mise en page et la navigation de votre site Web.

Votre concurrence

Si vous êtes un habitué des analyses de la concurrence, cette partie sera un jeu d’enfant. Dressez la liste de vos principaux concurrents et notez ce qu’ils font. Qui a la meilleure boutique en ligne (et pourquoi) ? Qui n’est pas si génial (et quelles en sont les raisons) ?

Ce sont ces détails qui vous aideront à les battre, en améliorant l’offre du marché, en vous assurant que votre boutique reste distincte et, bien sûr, en vous inspirant de toutes les fonctionnalités intéressantes.

Structure du site Web

Cette partie n’est pas gravée dans le marbre. Elle a tendance à changer au cours de la phase de conception. Mais le fait de disposer d’un point de départ exprimant clairement l' » architecture de l’information  » du site Web permet d’éviter que tout ce qui doit y figurer soit laissé de côté.

Évitez de copier purement et simplement la structure actuelle de votre site Web (sauf si vous avez une bonne raison de le faire). Un changement pourrait s’avérer bénéfique et éviter de reporter d’anciennes hypothèses sur un nouveau projet.

La partie la plus importante : la spécification fonctionnelle

En d’autres termes, que doit faire le site Web ?

Tout d’abord, s’il s’agit d’un site de type vitrine, cela sera relativement simple, car la plupart des pages seront statiques (ne réagissant pas aux actions de l’utilisateur). Bien entendu, il peut y avoir des exceptions que vous devrez noter, par exemple une page « contact » avec un formulaire.

S’il s’agit d’un site de commerce électronique, en revanche, il y aura un peu plus de travail. Vous devez énumérer toutes les exigences fonctionnelles pour vos pages d’accueil, de liste de produits, de recherche et de détail des produits. Et, s’il y a d’autres pages pour lesquelles vous souhaitez une fonctionnalité personnalisée, notez-les également.

Maintenant, regardez vos principaux groupes d’utilisateurs et rédigez des parcours clients pour chacun. Ces histoires décrivent ce que les différents utilisateurs doivent être en mesure de faire sur votre boutique en ligne, et ressemblent un peu à ceci :

En tant que client, je veux ajouter des articles à mon panier pour pouvoir les acheter plus tard. En tant qu’employé, je veux modifier l’état des commandes pour pouvoir marquer les articles une fois qu’ils ont été expédiés.

Remarque : si vous avez des besoins inhabituels en termes de fonctionnalités, ces éléments sont particulièrement importants.

À ce stade, vous devez également préciser vos préférences techniques éventuelles. Par exemple, votre CMS ou votre framework, les passerelles de paiement que vous souhaitez utiliser et toute intégration à envisager (par exemple, gestion des commandes/entrepôts, ERP).

Maintenant, les exigences non fonctionnelles

Facilité d’utilisation : avez-vous des exigences en matière d’accessibilité ? Si vous vendez (envisagez de vendre) dans un autre pays. Votre site web pourrait-il être utilisé principalement sur des tablettes ? Peut-être par des personnes âgées ? Sécurité ? Performances du site web : quelle importance accordez-vous aux temps de chargement ? Juridique : votre site web doit-il répondre à des exigences de conformité spécifiques au secteur ? Vos clients devront-ils accepter des conditions générales de vente ?

Le budget

Parfois, les compagnies hésitent à dévoiler leur budget lorsqu’elles contactent une agence pour la première fois. Ne soyez pas l’une d’entre elles – cela n’aide personne ! En étant transparent sur le budget disponible, les agences peuvent proposer la meilleure solution possible.

Si vous êtes conscient que votre budget est limité, n’hésitez pas à contacter l’agence. Une bonne agence réfléchira à ce qu’il est possible de faire avec, que ce soit en discutant d’une approche progressive ou en vous recommandant une autre technologie.

C’est le moment de mentionner cette échéance

Nous vous en prions : soyez raisonnable ! Les projets de sites de commerce électronique peuvent prendre entre quelques semaines et mois. Tout dépend de la taille du projet. La moyenne est de 3 mois. Si les délais et les échéances peuvent constituer une contrainte majeure pour votre projet (déterminant souvent sa structure et sa faisabilité), il convient de noter que des solutions temporaires existent.

Si vous n’avez rien en ligne pour le moment, des éléments tels que des pages d’inscription peuvent être un bon moyen de recueillir des adresses électroniques et de susciter l’enthousiasme avant le lancement de votre nouveau site Web.

Décrivez votre processus d’approvisionnement

Lorsque vous envoyez votre cahier des charges aux agences, soyez clair sur ce point.

Quand avez-vous besoin d’une réponse ? Qui sera le principal point de contact de votre marque ? Qui sont les parties prenantes ? Quand la décision sera-t-elle prise ? D’autres dates clés à mentionner ?

Et enfin, voici quelques conseils à ne pas faire

N’entrez pas trop dans les détails : cette étape doit se limiter à des descriptions larges. N’utilisez pas de jargon : le document doit être rédigé dans un langage accessible à tous ceux qui le lisent (n’oubliez pas que les agences ne parlent peut-être pas la langue de votre secteur). Vous voulez éviter les erreurs de communication et ne pas avoir à expliquer les choses verbalement. Ne vous concentrez pas trop sur l’aspect et la structure du site : laissez cela pour les phases de conception.